Bien sur

27 Janvier 2014

Bien sur c’est grâce a la Vie qu’on s’est rencontré
Un concentré d’étoiles filantes
Pour temps, pour vrai, j’men fou pas mal de ta toile cirée
De tes fils étirés
De tes traits parfois tirés
Pour moi, pour craie, ya qu’la ligne qui m’tire une larme de papier
C’est derrière l’encre que le bambin m’attise… autodafé
Graffiti atomatic
Poésie murale pas banale
Balistique pourvu qu’le crime soit doux… Equimause. Et qui m’ose.
Tes roses noires d’humour et tes pointes d’amour me saignent a peine
C’est point ton art mais ton cri sphère qui m’imprègne…

Bien sur ca plait pas aux gens de bonne facture
Peser en mots c’est une rature
C’est tellement rare de tomber sur un miroir sans teint
Tenture ou peinture
Sur cassure ou couture écrin
Pas de pépin épineux sans pitié
Texture ou craquelure
C’est ta peau qui s’éteint
Loin de mon toi qui s’étend
A perte de vue tu me prend… je t’étreins.

Epicure
Sur piqures
Et puis cures de tendresse…

« Archipel des émotions
Correspond dense »