10 Inside me

10 Novembre 2013

>>> Version française à la suite >>>

 

Inside me

(The Swan’s Gaze Studio, Paris, France, November 10th 2013)

 

« Be stupid. Feel your O point. It is only from Nothingness that your true dance can born. » Akaji Maro

Improvisation during the show ending the internship « Katsura Kan invited by Seuil Company » that has been noticed and indeed booked at 2014 Butoh Clip, the annual festival of the french-japanese benchmark institution Tenri, which supports and promotes butoh in France and abroad.

A traditional Vietnamese song. A body inhabited by the word of an old soul. A story of passing time and of flowers that bloom… from the inside of the body. It speaks of the cycle, the eternal, the desire to share and the urgency of living. It speaks of the inheritance, the transmission, a humanity in danger and an impossible romance. The foundation of butoh, the language of the body through the body, is there, in its strengths and weaknesses, in the attentive listening to its primary intention. We are in the early stages of the quest which will take me to Asia and then to India (Deep Far East book).

 

Music © Ha Thi Cau singing Thuoc Phien (Opium)
Video © Michel Titin-Schnaider
Photos © Trreeya © Hervé Photograff

Associated researches: SHAKTI Féminin sacréTEMPLE COEUR Fabrique d’identitésKARMA La belle et la bête en moi,

 

>>> Version française >>>

 

Inside me

(Studio Le regard du Cygne, Paris, France, 10 novembre 2013)

 

« Sois stupide. Ressens ton point O. Il n’y a que depuis le Néant que ta véritable danse peut naître. » Akaji Maro

Improvisation lors de la démonstration de fin de stage « Katsura Kan invité par la Compagnie Seuil » qui fut remarquée et ainsi programmée à Butô Clip 2014, le festival annuel de l’institution franco-japonaise de référence Tenri, qui soutient et promeut le butô en France et à l’international.

Un chant traditionnel vietnamien. Un corps habité par la parole d’une vieille âme. Une histoire de temps qui passe et de fleurs qui fleurissent… depuis le dedans du corps. Cela parle de cycle, d’éternel, du désir de partager et de l’urgence de vivre. Cela parle d’héritage, de transmission, d’une humanité en danger et d’une romance impossible. Le fondement du butô, le langage du corps par le corps, est là, dans ses forces et ses fragilités, dans l’écoute attentive de son intention première. Nous sommes aux balbutiements de la quête qui me mènera en Asie puis en Inde (livre Loin & Profond à l’Est).

 

Musique © Ha Thi Cau singing Thuoc Phien (Opium)
Vidéo © Michel Titin-Schnaider
Photos © Trreeya © Hervé Photograff

Recherches associées : SHAKTI Féminin sacréTEMPLE COEUR Fabrique d’identitésKARMA La belle et la bête en moi,
10 Inside me | Anais Bourquin

 

10 Inside me | Anais Bourquin 10 Inside me | Anais Bourquin 10 Inside me | Anais Bourquin 10 Inside me | Anais Bourquin

10 Inside me | Anais Bourquin 10 Inside me | Anais Bourquin 10 Inside me | Anais Bourquin 10 Inside me | Anais Bourquin

 

« 9 La rose est sans pourquoi
11 La Mariée (s’évade)… »