Je ne marche plus au pas

6 Mai 2013

Je ne marche plus au pas
Mes ruelles en éveil tracent un nouvel ébat
Dans mes draps l’odeur de mon trépas
Envie d’embrasser un arbre millénaire
Ne rien espérer
Ne rien attendre
Aimer ce qui est. Point.

Je ne reconnais plus la douleur de la jouissance…

Mourir en pétale
Eclore en rafale
Dans le dédale de mes exquises
Se cache la crise de mes désirs

Me vomir de l’intérieur
Un rail de roses
Les egos a l’égout
Vomir les viscères des anges

Jai rêvé d’un joueur de flute pour mener tous ces moutons en nuage
Chantilly chavirée

L’impasse de mes souhaits

Je ravale mon cœur avec la salive de la peur d’aimer…
Écœurée à démesure
Sacrifices sans mémoire
Dévidoir de nos armures,
Brûlures, censures, souillures,

La vie comme la foudre

Insuffisance émotionnelle
Terreur de vivre
Exutoire a pédale

La folie du monde hurle a mon oreille a chaque seconde
Pertes aggravées
Humanisme bafoué

Dis toi, pourquoi m’avoir élevée dans l’utopie d’un monde qui aime ?

« Dans mon bain
Eau encre bleue noire »