11 La Mariée (s’évade)…

1 Octobre 2013

>>> Version française à la suite >>>

 

The Bride (escapes)… – A tribute to Niki de Saint-Phalle

(FIAC off, Le Çà - Centre d’Animation Place des Fêtes, Paris, France, October 1st 2013)

 

« I was imagining the paint starting to bleed. Hurt the way people can get hurt.
For me the paint became a person with feelings and sensations. » Niki de Saint-Phalle

White card in the off of the International Festival of Contemporary Art. I invite the artist Stella Bouali, who is member of the Citizenly Occupied Free Building too, to co-create a monumental scenography based on her illustrations and some « black light » neons. This danced romance, inspired by the life of Niki de Saint-Phalle and her artwork named The bride (Eva-Maria), is an autobiographic fiction which tells without word my deep connection to this artist, a woman, a thinker, a performing artist and a visual artist, like me, and my admiration looking at her journey in the world of Contemporary Art.

 

Video © Claude Yvans
Photos © Maryn Bonnefoux

Watch the teaser: Here
Watch the video: Here

Read the France Inter article: Here
Associated researches: SHAKTI Féminin sacréNAADA BRAHMA Le son du SilenceGAYA SEVA Art engagéTEMPLE COEUR Fabrique d’identités,

 

>>> Version française >>>

 

La Mariée (s’évade)… – Un hommage à Niki de Saint-Phalle

(FIAC off, Le Çà - Centre d’Animation Place des Fêtes, Paris, France, 1er octobre 2013)

 

« J’imaginais la peinture se mettant à saigner. Blessée de la manière dont les gens peuvent être blessés. Pour moi la peinture devenait une personne avec des sentiments et des sensations. » Niki de Saint-Phalle

Carte blanche en marge du Festival International d’Art Contemporain. J’y convie l’artiste Stella Bouali, elle aussi membre active du BLOC – Bâtiment Libre Occupé Citoyennement, pour co-créer une scénographie monumentale à partir de ses illustrations et de néons « lumière noire ». Cette romance dansée, inspirée par la vie de Niki de Saint-Phalle et son oeuvre La Mariée (Eva-Maria), est une fiction autobiographique qui dit sans la nommer ma résonance avec cette artiste, elle aussi femme, penseuse, performeuse et plasticienne, et mon admiration face à son parcours dans le monde de l’Art Contemporain.

 

Vidéo © Claude Yvans
Photos © Maryn Bonnefoux

Lire l’article de France Inter : Ici
Recherches associées : SHAKTI Féminin sacréNAADA BRAHMA Le son du SilenceGAYA SEVA Art engagéTEMPLE COEUR Fabrique d’identités,

 

11 La Mariée (s’évade)… | Anais Bourquin 11 La Mariée (s’évade)… | Anais Bourquin 11 La Mariée (s’évade)… | Anais Bourquin

11 La Mariée (s’évade)… | Anais Bourquin 11 La Mariée (s’évade)… | Anais Bourquin 11 La Mariée (s’évade)… | Anais Bourquin

11 La Mariée (s’évade)… | Anais Bourquin 11 La Mariée (s’évade)… | Anais Bourquin 11 La Mariée (s’évade)… | Anais Bourquin

11 La Mariée (s’évade)… | Anais Bourquin 11 La Mariée (s’évade)… | Anais Bourquin 11 La Mariée (s’évade)… | Anais Bourquin

« 10 Inside me
12 Les Couleurs du Rêve »