Minuit 70

24 Janvier 2014

Ya des soirs ou j’bois trop j’le sais
Ya des soirs ou j’t’aime trop je sais
Ya que des soirs ou j’m’oublie
Pas de soir dortoir ni d’étoile trottoir
Ya des sors qui explosent
Et des soirs qui t’explorent
Moi j’vire aux milles éclats
De rire, d’écrire et de m’ou(v)rir
Ya aigrir d’amour et s’écrier d’humour
Moi j’ris en t’aimant
Et je crie en t’oubliant
J’veux disparaitre bon dieu
Sous tes beaux yeux nom de cieux
J’sui très coupable pas sage
Très adorable… En cage
J’mords caline
J’tors ma ligne
J’corps maline
C’est capricieuse
Ton adoreuse
Pas lune
Ni vide
Livide
Sous une tonnelle…

« Correspond dense
Mon droit d'être »