Sou(f)France

2 Juillet 2014

Sou(f)France

Pansements étanches
Épanchement intense
Ma ville, cette épitaphe
Chambre 666,7
Exotisme 2.0

On s’étend
On s’est tant aimés
On sait trop qu’il est des jours avec
Sans abri, à 100 a l’heure,
A sang perdu

Ma ville mon amour mon âme
Je t’aime
Je te hais
Équateur médicinal
De mes organes crépusculaires

Ici c’est une nuit sans colorant
Tu meurs d’étoiles
Un brin de soleil en éclipse
Un espoir meurtri sur le trottoir
Un dégouttoir défouloir

C’est le trop plein qui m’astique
Tandis que je mastique quelques idées noires
Dévidoirs en carrousel
Un trou blanc pour m’laisser choir
Un cheval électrique 100% plastic

J’veux sortir mes ailes de la cave
Voir grandir l’indicible ineffable
Être, sans rafale
Être, plaine des sages
Plainte épuisée

Accepter mon costume d’ange
Ouvrir la cage dorée de l’Occident
A cœur volant
Sur un tapis d’infortune
Embrasser le mouvement permanent

A mes fantômes »