Terre de sang

20 Juillet 2012

Une Persée dans le rêve ou le rêve percé…
Comme une travée de Liberté,
La caresse d’un songe éveillé,
Evasion sans retenue… suspendue…
L’œil hagard, agrandi, cœur effilé, mille fils liés.

Terre de sang,
Caillots de chair flambants,
La vie à cran,
D’arrêts pour passants.
Mollesse de l’humanité agonisant…

Pour toi et contre toi je me meurs,
Prendre le temps d’aimer, ici et ailleurs,
Boire à pleins poumons l’air étouffant de ta souffrance,
Ma peau craque comme ta terre se dessèche,
Je vis hors corps, façonnée à ton image,

Odorante peau intérieure,
Epreuve d’une réalité particulière,
Passé présent et futur dans un même espace,
Un instant, exclusion du temps…
Une révérence à la majesté du cosmos.

« Comme une vie oubliée…
N(eve)R »